4eme semaine

On 16 avril 2015 by Cybre

C’est arrivé comme ça un soir, couché tous les 2, dans le noir.

C’est à travers une question, une question simple mais pas anodine, une question qui a bouleversé ma vie.

La réponse fut simple et élégante : « on sera peut être 4 en octobre. »
Simple et foudroyante et moi heureux et surpris. Une décharge électrique qui va me laisser sans sommeil pendant quelques jours.
Toutes les questions de la terre viennent de me tomber dessus, avec une seule réponse.
Je vais être père. Un vrai père. Avec mon gosse à moi. Je suis fier, je suis content, je suis heureux.
Quel beau moment, un moment que j’aimerai déjà revivre.
J’imagine.J’imagine le futur, mais j’imagine surtout le présent bizarrement.
Que ce passe t-il actuellement dans son ventre, dans cette petite brioche que j’aime tant.
A quoi ça ressemble à 3 semaines. Alors je répond à mes questions de façon scientifique sans bien comprendre.
A 3 semaines, l’embryon double de volume chaque jour. Il dispose d’un corps de forme allongée d’environ 1mm, ne laisse apparaître qu’une queue et une tête. Ce n’est rien, et c’est déjà tellement !
Son cœur bat déjà peut être, c’est dingue.
Ça fait maintenant 4 jours, je me le dis, c’est dingue.
Une joie, un bonheur me submerge.
Rien ne laisse paraître, mais c’est dingue, c’est tellement incroyable.
Dois je changer ? Puis je rester comme je suis pour assumer ce rôle ?
Je suis un peu perdu, on est deux dans ce cas je crois. Entre ce bonheur, ce doute et cette impossibilité de le dire a qui que ce soit, c’est frustrant. Mais ça renforce notre complicité, une blague, une phrase, on se comprend. On se sourit. Nous, on sait.
Dingue, incroyable. Ces mots reviennent sans cesse. Même si le hasard n’a rien à voir la dedans, il est incroyable de savoir que tout est joué. Son sexe, son adn , tout est déjà défini. Nous n’avons plus qu’à attendre. Quelle excitation ! Ca va être long, tellement long. Je suis tellement content. Il y a tellement de gens, d’amis,de la famille qui vont être contents pour nous. C’est un tel moteur de bonheur. C’est incroyable. Et moi je suis tout seul là dans mon insomnie écoutant WoodKid.
Que puis je faire de plus que de l’écrire ? De le partager avec personne.
N’est ce pas le but premier d’avoir un gosse, ce désir incontrôlable qu’est l’égoïsme ?
Je vous laisse, je vais aller me noyer dans mon bonheur. 

 

3 Responses to “4eme semaine”

  • Thierry Mercier

    Je suis très ému et heureux pour vous et en particulier pour toi mon fred (ben oui t’es mon pote qd même) …

    putain ouais !

  • soph la cous'

    Eh ben je peux dire que ta nana elle a de la chance d’être tombé sur toi. J’ai les teux qui piquent!!!
    Très heureuse pour toi, pour vous trois. Une super bonne nouvelle qui a ensoleillé ma journée de merde au boulot « putain Fred… Papa! ».
    Hate de vous revoir bientôt!
    Bisous cousin

  • Merci beaucoup !
    ça fait aussi plaisir !
    Parce que quand les amis et la famille sont heureux pour nous, il y a pas a dire, ça le fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Ce que vous dites :

  • septembre 2017
    L M M J V S D
    « Oct    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Catégories