J-10

On 7 octobre 2015 by Cybre

Tu mets déjà notre patience à rude épreuve. Ça commence à être long, j’ai hâte de te voir, de te connaître, de te reconnaître. De te reconnaître comme étant la moitié de Steph et moi et unique à la fois. De te reconnaître civilement bien sûr mais surtout de nous reconnaître en toi puisque tu es nous ! Tu es nôtre.
Bref, je t’avais dit que je te présenterai la famille avant de te présenter à elle. Je continue donc les pérégrinations sentimentales sur les Garnier. Ca va pas être triste.

Il faut déjà savoir que chez les Garnier, on ne montre pas facilement nos sentiments. Notre marque de tendresse est plutôt la vanne et tu n’y échapperas.
On va bien sûr commencer par l’exemption, ma maman.

Maman, tu va voir, quand elle est la, il y a comme un sentiment de vacances, c’est comme le paradis mais en mieux, c’est un peu comme dans le ventre de ta mère… tu y es bien, tu bouges pas trop et la nourriture arrive avant que t’en demandes.
Maman est toujours souriante, toujours heureuse de nous voir, elle fait le maximum pour nous satisfaire. Tu seras comme moi : bichonnée, cajolée au delà de tes espérances. Par contre elle parle beaucoup… Sauf si tu l’as la mets devant son iPad, là, t’as la paix !
Il faut savoir que maman a toujours quelque chose à dire… Comme le professeur Rolin ( je t’expliquerai…). Tu ne porteras pas le prénom de ta grand mémé : Liliane Paulette Prosperine… La vie est assez dure comme ça.
Maman est multitâche, par exemple elle peut t’écouter et faire autre chose tout en se faisant engueuler par le père !

Le père, parlons en justement. L’autre moitié du duo de choc, ce que l’un ne fait pas, l’autre le fait. C’est comme ça pour tout. La complémentarité même. Lui par contre est mono tâche… Un homme quoi…
Dominique, tu peux l’appeler Pipo si tu veux, tu te débrouilles avec lui…
Papa aurait pu être parfait. Il a tout pour être heureux : santé, amitié, famille, argent. Et pourtant, il en gâche une partie par son caractère. C’est régulièrement insupportable, je sais qu’il le sait et que c’est plus fort que lui et qu’il le regrette. Mais c’est vrai que c’est pesant.
C’est à travers lui que je sais ce que je veux devenir, ce que je veux faire, ce que je veux éviter d’être. Et ceux dans tous les domaines : amitié, travail, amour, la vie quoi. C’est mon modèle. Il le sait certainement pas, sauf maintenant. J’adore quand il est la, il est mon meilleur ami. On a les mêmes goûts, dans le vin, le sport, l’humour, la politique, le même sens de la vie (enfin, je crois) et celui de la mort. C’est la personne avec qui j’ai le plus de chose en commun, de toute évidence.

A eux deux ils forment un sacré duo. La froideur et la chaleur, la douceur et la dureté, la passion et la raison. Je suis le fruit de tout ça. Mais pas le seul fruit !

Tata Cécile est le deuxième fruit.
La plus difficile à cernée. En fait elle alterne les complémentarités des parents tour à tour. Parfois chaleureuse, parfois froide, parfois douce, parfois dure… Bref, t’as compris.
En fait, je ne la connais pas si bien, je la découvre tous les jours un peu plus, on se livre petit à petit et de plus en plus depuis quelques années. Notre relation évolue doucement avec le temps. Je ne comprenais peut être pas trop la relation à avoir avec ma sœur et je regrette d’avoir attendu. Ça fluctue avec le temps, mais je pense que ça va dans le bon sens.
Par contre ce que je sais, c’est qu’elle sera la pour toi. Tu vas voir, je pense que comme tata elle est géniale, tu vas te retrouver avec des super cadeaux. Parce qu’elle a un super pouvoir ! Elle transforme tout ce qu’elle touche en truc super. Elle a vraiment l’art dans la peau… Bon, des fois c’est bizarre, mais j’aime tout ce qu’elle fait. Et je sais qu’en ce moment elle ne pense qu’à une chose, marquée ta naissance. Et je sais qu’elle sait faire.
Voilà, j’ai fait un peu le tour. Je suis pas sûr que ça t’aide. Mais en tout cas, ça n’aura pas été vain pour moi.

IMG_1351.JPGPar contre, j’ai un soucis, j’ai maintenant la famille Scopelliti à décrire… Calabraises d’un côté et beau frères de l’autre… Je sais qu’ils m’attendent au tournant. Je vais peut être attendre ta majorité pour m’essayer à ce périlleux exercice.

Ps : Une chose que je leur ai jamais dite à eux 3 et je sais que je le regretterai, c’est que je les aime. Alors je n’attendrai pas tout ce temps pour te le dire : Mila, je t’aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Ce que vous dites :

  • juillet 2017
    L M M J V S D
    « Oct    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Catégories